Volontariat : un VIE au Nigéria ou en Angola rapporte plus de 5 000 euros par mois

CLASSEMENT – Les volontariats internationaux en entreprise (VIE) les mieux payés se trouvent en Afrique. La distance et le coût de la vie expliquent les écarts d’indemnités, de 1.368 à 5.084 euros selon les destinations.

L’Afrique est-elle en train de devenir le nouvel eldorado pour les volontariats de solidarité internationale (VIE)? Les étudiants ou jeunes diplômés de 18 à 28 ans sont en effet rémunérés jusque 5.000 euros dans des pays comme l’Angola ou le Nigeria, alors qu’ils touchent autour de 2.000€ dans l’Union européenne, d’après les dernières données du mois d’octobre publiés par le site Business France, qui gère le développement des VIE. Une différence qui s’explique par l’éloignement et le coût de la vie.

» LIRE AUSSI – Êtes-vous fait pour vous engager dans une ONG à l’autre bout de la planète?

Les volontariats de solidarité internationale permettent chaque année à 10.000 jeunes français d’aller s’aiguiser dans des entreprises aux quatre coins du monde. Ces contrats se multiplient car ils sont avantageux pour les entreprises, qui ne paient pas de cotisations sociales. Ils sont également avantageux pour les jeunes, qui touchent entre 1.600 et 5.000 euros par mois net. Cette indemnité englobe une part fixe de 724 euros, et une part variable, selon les destinations. Ces indemnités sont payées par les entreprises, qui sont exemptées de charges sociales sur ces contrats, et dont le montant est fixé par un arrêté du ministère des Affaires étrangères susceptible d’être modifiées chaque trimestre. Elles prennent en compte l’éloignement géographique et le niveau de vie du pays d’accueil. À la fois éloignées et très chères, ce sont les grandes villes africaines qui paient aujourd’hui le mieux les VIE. À l’inverse, l’Europe du Nord et de l’Est ne sont pas lucratives du tout.

L’Ukraine, pays européen qui paie le mieux

C‘est donc le Nigeria, avec une indemnité mensuelle de 5.085 euros qui prend la tête de classement des VIE les mieux rémunérés. Juste après viennent l’Angola (5.020€) et la République Démocratique du Congo (4.362€). Parmi les dix pays où les indemnités sont les plus importantes, quatre sont en Afrique, deux en Asie centrale (Turkménistan et Afghanistan), deux sont des îles du Pacifique (Papouasie-Nouvelle-Guinée) ou de l’Atlantique (Sao Tomé-et-Principe), et le dernier se trouve en Amérique du sud (Venezuela). Dans certains cas au sein d’un même pays, les indemnités ne sont pas les mêmes partout. Ainsi, que vous soyez au Kurdistan (2.987 euros) ou dans une autre région de l’Irak (3.318€), vous ne serez pas logé à même enseigne.

Pour trouver trace de pays européens, il faut descendre à la 42ème place, celle de l’Ukraine, où le VIE est rémunéré 2.980 euros. Viennent ensuite la Suisse (62ème, 2.630 €) et la Russie (68ème, 2.571€). Les pays de l’UE voisins de la France sont logiquement très peu rémunérés, comme l’Espagne (203ème, 1.733€) ou l’Italie (165ème, 2002€).

» LIRE AUSSI – 5 organismes de chantiers internationaux pour les jeunes à partir de 14 ans

Ce variable est donc indexé sur le coût de la vie sur place, le taux de change et l’éloignement, comme l’explique aux Échos Michel Bauza, directeur Business France à Marseille. «À Lagos, au Nigeria par exemple, la vie coûte très cher. Il y a aussi des pays où les télécommunications sont peu accessibles et chères», détaille-t-il. En plus de ces indemnités, l’entreprise doit prendre en charge le déménagement, dans la limite de 150 kilos, et les billets d’avion aller-retour. Les jeunes envoyés en VIE disposent également d’une solide protection sociale, notamment pour les cas de rapatriement.

Source: http://etudiant.lefigaro.fr/article/volontariat-international-quel-est-le-bareme-de-l-indemnisation-en-vie-_f2714182-deaa-11e8-ba30-3ab75dcee0d5/
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O