L’Atelier photos des Papillons blancs s’expose au CIDJ

L’Atelier photos des Papillons blancs s’expose au CIDJ<!– –><!—-><!– –><!– –> //
<!—-><!—->

Rendez-vous jusqu’au 8 décembre au CIDJ à Paris, pour découvrir l’exposition « ça c’est Paris » de l’Atelier photos des Papillons blancs.

Les regards de Thibaud, Diane, Tiphaine, Romain, Félix, Monia, Gabriel , Guillaume, Adrien de l’Atelier Photo Vidéo des Papillons blancs de Paris, animée par la photographe Christine Moisson, instants figés de tout ce que leur offre Paris, depuis les métiers d’hier à aujourd’hui, aux rues vides ou pleines, laissez guider vos pas dans leur Paris !

En savoir plus encore, venir au CIDJ, cliquez ici…

Source: http://www.jeunes.gouv.fr/actualites/agenda/article/l-atelier-photos-des-papillons
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O

Rassemblement des volontaires du service civique de l’Hérault

Vous êtes volontaire en Service Civique, venez rencontrer d’autres volontaires, échanger sur votre expérience et partager un moment convivial et constructif.

Vous êtes volontaire en Service Civique, venez rencontrer d’autres volontaires, échanger sur votre expérience et partager un moment convivial et constructif.

Dans le cadre de la « Quinzaine du Service Civique en Occitanie », participez au Rassemblement des volontaires de l’Hérault qui se tiendra le :

Vendredi 30 novembre de 9h30 à 17h

Inscription

Uniquement sur inscription à partir de ce lien :
https://goo.gl/forms/V5zGrAPyx99TxMwf2

Il est important que votre parole soit entendue et que votre expérience soit valorisée.

Adresse

PIERRESVIVES
907 rue du Professeur BLAYAC – 34080 Montpellier

Source: http://herault.informationjeunesselr.fr/les-actualites/volontariat/rassemblement-des-volontaires-du-service-civique-de-l-herault
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O

Proposez vos idées avec MAKE.ORG

Proposez vos idées avec MAKE.ORG<!– –><!—-><!– –><!– –> //
<!—-><!—->

Des milliers de citoyens proposent des solutions, venez prendre position sur ces solutions mais aussi proposer les votre dès maintenant !

Le Ministère des Solidarités et de la Santé et la plateforme citoyenne Make.org proposent à chaque Français de participer à une vaste consultation citoyenne pour répondre à la question “Comment mieux prendre soin de nos aînés ?”.

Les propositions citoyennes les plus soutenues permettront de bâtir le premier grand Plan d’actions concrètes de la société civile en faveur des aînés.

Ainsi pendant trois ans, citoyens, associations, entreprises et leurs salariés, fondations, médias et institutions relèveront collectivement le défi du changement de regard sur le grand âge.

Pour en savoir plus, rejoindre la grande cause, cliquez ici…

Source: http://www.jeunes.gouv.fr/actualites/agenda/article/proposez-vos-idees-avec-make-org
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O

Le point sur la prime à la conversion

Le point sur la prime à la conversion<!– –><!—-><!– –><!– –> //
<!—-><!—->

Inscrite dans le cadre du Plan Climat, l’objectif de la prime à la conversion vise à encourager les citoyens à acheter une voiture plus propre.

Le projet de loi de finances pour 2019 prévoit la poursuite de la mise en oeuvre de la prime à la conversion, la prime d’un montant de 2 500 € sera ainsi étendue aux véhicules hybrides électriques neufs ainsi qu’à l’intention des ménages non imposables, à l’achat de véhicules électrique ou hybrides rechargeables d’occasion.

A noter, l’obtention de la prime à la conversion est conditionnée par la mise en destruction d’un véhicule qui respecte les points suivants :

  • être une voiture particulière ou une camionnette ;
  • avoir fait l’objet d’une première immatriculation
  • avant 2001 si vous êtes imposable et que le véhicule est un véhicule diesel ;
  • avant 2006 si vous n’êtes pas imposable et que le véhicule est un véhicule diesel ;
  • avant 1997 pour les véhicules n’utilisant pas le gazole comme carburant principal ;
  • appartenir au bénéficiaire de la prime ;
  • être acquis depuis au moins un an ;
  • être immatriculé en France dans une série normale ou avec un numéro d’immatriculation définitif ;
  • ne pas être gagé ;
  • ne pas être considéré comme un véhicule endommagé ;
  • être remis pour destruction dans les 6 mois suivant la date de facturation du véhicule acquis ou loué ;
  • faire l’objet d’un contrat d’assurance en cours de validité à la date remise pour destruction ou à la date de facturation d’un véhicule acquis ou loué.

Pour l’obtention de cette prime, le véhicule peut être acheté neuf ou d’occasion ainsi qu’acheté et/ou loué pendant une durée de plus de 2 ans, le véhicule peut être :

  • un véhicule neuf ou d’occasion électrique :
  • un véhicule neuf ou d’occasion thermique essence ou diesel, respectant les conditions de Crit’air 1 ou 2, et émettant moins de 130 grammes de CO2/km2 ;
  • un deux-roues, un trois-roues ou un quadricycle électrique neuf.

Ainsi pour un véhicule acheté en 2018, le montant de la prime peut varier entre 100 € jusqu’à 2 500 € selon le montant de votre impôt sur le revenu et du type de véhicule acheté.

Enfin, n’hésitez à utiliser le module de simulation en ligne pour connaître le montant de la prime à la conversion.

En savoir davantage…

Source: http://www.jeunes.gouv.fr/actualites/agenda/article/le-point-sur-la-prime-a-la
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O

Salon Studyrama des Grandes Écoles à Paris : RDV les 10 & 11 novembre pour préparer votre orientation sereinement !

Vous souhaitez étudier dans une grande école ? En classe préparatoire ou dans une grande école de commerce, de management ou d’ingénieurs ? Le salon Studyrama Grandes Écoles de Paris, c’est le rendez-vous à ne pas manquer le 10 et 11 novembre au Paris Event Center !

Pourquoi venir les 10 et 11 novembre 2018 au 13e salon Studyrama Grandes Écoles de Paris ? Parce qu’il est immanquable si vous visez une grande école de commerce, d’ingénieur, ou bien une classe préparatoire. Plus de 150 grandes écoles et prépas y seront présentes, et pour vous qui souhaitez entrer en classe préparatoire, préparer un Bachelor, un Master, MS, MSc ou un MBA, c’est une occasion unique de venir à leur rencontre !

Une prise de contact directe

Rencontrez-y toutes les grandes écoles dont celles membres de la Conférence des Grandes Écoles, et posez leur vos questions !

Vous pourrez les poser aux responsables de classes préparatoires, de grandes écoles de commerce, d’ingénieurs, admissibles après le Bac, une licence ou un BTS/DUT.

De très nombreux établissements seront présents au salon, et rien ne vaut le contact direct pour obtenir des réponses à vos questions !

Des programmes à la loupe

Que vous soyez lycéen en classe de première ou Terminale, élève de classe prépa, étudiant en BTS, DUT, Licence, ou parent d’élève, vous trouverez forcément chaussure à votre pied dans ce salon, tant une diversité de programmes y est présenté.

Vous découvrirez les offres spécifiques des grandes écoles et pourrez assister aux conférences qui reviendront sur les différentes filières existantes pour vous aider à faire votre choix.

Et pour vous aider dans votre projet d’orientation TonAvenir.net animera tout au long de la journée une série d’ateliers gratuits pour vous aider à y voir plus clair et à faire le choix adéquat à votre profil et votre projet !

Trouver votre classe préparatoire

Un espace dédié à l’univers des classes préparatoires, c’est ce qu’il vous manquait pour vous décider ? Pour ces classes prépa qui permettent de préparer les concours d’entrée aux grandes écoles, le salon propose plusieurs approches au sein de cet espace dédié :

Se renseigner sur les concours

Un « Pôle Concours » sera également de la partie. Les recrutements post Bac, Bac+2/+3/+4 sont tous logés à la même enseigne : avec un concours d’entrée. Chaque niveau d’études possède le sien, et de nombreuses écoles passent par une banque commune d’épreuves pour recruter leurs étudiants. Sur le salon, vous pourrez en apprendre plus sur les concours, leurs spécialités et les dates clés, grâce à ce « Pôle Concours » dédié aux banques d’épreuves.

Vous l’avez compris, l’opportunité est trop unique pour la laisser filer. Un salon qui vous assure de repartir avec toutes les réponses à vos questions, cela ne se rate pas !

Informations pratiques

  • Date : 10 et 11 novembre 2018
  • Horaires : 9h30-17h30
  • Lieu : PARIS EVENT CENTER – HALL B
  • Inscription : Invitations gratuites
Source: https://www.orientation-pour-tous.fr/actualites/agenda/article/salon-studyrama-des-grandes-ecoles-a-paris-rdv-les-10-11-novembre-pour-preparer
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O

« L’avenir s’imagine ! » pour la 15e édition cette année !

Dans un univers futuriste situé sur une planète lointaine, www.lavenirsimagine.com vous fait inventer les métiers de demain. La nouvelle édition de ce jeu sérieux et concours en ligne, réalisé par l’Onisep Occitanie et ses partenaires, vous entraine dans une nouvelle mission. A vos cerveaux pour gagner un prix !

lavenir15e

Envisager l’avenir différemment…

Imaginez un monde où hommes et femmes sont parfaitement égaux et où la protection de l’environnement et le développement durable sont des priorités. Voilà, vous êtes sur Xi : la planète où prend place notre aventure. Laissez-vous guider par des personnages qui vous feront découvrir leur parcours de vie et  leur profession grâce à des vidéos, des témoignages… Durant les 5 enquêtes composant la mission, vous gagnerez des points en répondant aux quiz et autres jeux d’images, mais également en participant au concours. Vous pourrez donc aussi vous mesurer à vos amis !

Prêt à créer ?

Quel métier sera incontournable dans 20 ans ? Comment sera l’école de 2039 ? Comment imaginez-vous évoluer les métiers d’aujourd’hui ? Telles sont, par exemple, les questions que vous devrez vous poser pour solliciter votre créativité. Pour participer, seul ou en groupe,  plusieurs possibilités : vous pouvez produire un texte décrivant le futur métier, ou alors  créer un petit objet multimédia (une vidéo, un diaporama, un blog…). Choisissez le format le plus percutant pour mettre en scène et raconter la manière dont vous imaginez ce métier. Les plus créatifs remporteront des lots dans chacune des catégories (individuelle, collective et spéciale).

Concrètement, on joue comment ?

Pour entrer dans le jeu, vous vous inscrivez d’abord sur www.lavenirsimagine.com et créer votre compte. Une difficulté différente s’applique selon si vous avez plus ou moins de 15 ans.
Vous questionnerez ensuite des professionnels dans leur quotidien dans  chacun des niveaux.  Ils vous raconteront ce qu’ils font, comment ils le font, mais aussi pourquoi ils ont choisi leur vocation. Vous collecterez des objets à la fin de chaque enquête pour obtenir les mots clés pouvant inspirer vos productions. Alors mettez toutes les chances de votre côté pour gagner !

Consigne du concours

« 2039 : toutes les activités sont ouvertes aux hommes et aux femmes. Décrivez dans une vidéo, un texte, un blog ou un petit objet multimédia (pom) le métier, réel ou imaginaire, que vous exercerez dans 20 ans, dans cette société. »

Prêt à commencer l’aventure ? Rendez-vous sur www.lavenirsimagine.com  pour créer votre personnage !

Pierre-Luc Maron, rédacteur Onisep Occitanie

Source: http://www.onisep.fr/Pres-de-chez-vous/Occitanie/Montpellier/Secondes2018-2019/Je-m-implique-dans-la-realisation-de-mes-choix/L-avenir-s-imagine-%21-pour-la-15e-edition-cette-annee
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O

Métiers de l’informatique, recrutement au ministère de la Justice

Métiers de l’informatique, recrutement au ministère de la Justice<!– –><!—-><!– –><!– –> //
<!—-><!—->

Services en ligne, lutte contre la criminalité et contre le terrorisme, numérisation des procédures… le système d’information est au cœur du système judiciaire – SSIC.

Acteur essentiel de la modernisation de l’institution judiciaire et opérateur du système d’information de la Justice et gestionnaire de 120 applications métiers, le SSIC s’emploie à rendre le meilleur service à ses 80.000 utilisateurs et aux justiciables.

Chefs de projets, des architectes, des urbanistes, des développeurs, des experts SSI ou encore des techniciens, si vous exercer un de ces métiers de l’informatique, n’hésitez pas à rejoindre le minsitère de la justice.

En savoir plus, consulter les offres en ligne…

Source: http://www.jeunes.gouv.fr/actualites/agenda/article/metiers-de-l-informatique
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O

Bâtiment et travaux publics : ça reprend des couleurs !

À vous qui avez de l’empathie, souhaitez aider vos prochains et vous investir dans un métier qui mette l’accent sur les relations humaines, le secteur du social et des services à la personne vous tend les bras. Attention toutefois : solide équilibre psychologique, dynamisme, sens de l’écoute et maîtrise de soi sont indispensables !

Chiffres clés en Occitanie

6e secteur employeur

75 827 établissements

11 % d’emplois féminins

61 % d’emplois en CDI

161 140 emplois

Vous aimez créer de vos mains et voir votre travail progresser ? Vous appréciez la vie au grand air, le travail en équipe et de précision ? Alors le secteur du bâtiment et des travaux publics est peut être fait pour vous, lycéennes et lycéens !

À condition toutefois de disposer d’une bonne condition physique, d’être rigoureux et d’avoir le sens des responsabilités.
À noter que dans le secteur de la Finition/Aménagement, on travaille à l’intérieur !

Un secteur très sensible à la conjoncture

Particulièrement important en Occitanie, le secteur du BTP représente 7,4 % de l’emploi en région et concentre pas moins de 161  140 actifs dont 69,4 % de salariés. Toutefois, après 8 années d’une croissance exceptionnelle (de 2001 à 2008), l’emploi du secteur connait depuis la crise une forte inflexion à la baisse en perdant près de 20 % de ses emplois salariés entre 2008 et fin 2016.

À noter toutefois que le secteur enregistre tout de même une hausse de l’emploi salarié privé de 1,8 % depuis 2016. En 2015, le secteur compte 75  827 établissements soit 11,8 % du parc régional, principalement implantés dans l’Hérault, la Haute-Garonne et le Gard. À l’image de la structure du tissu économique régional, il s’agit essentiellement de TPE. 76  % des établissements n’ont aucun salarié, une proportion légèrement supérieure à la moyenne régionale (73 %). Néanmoins, 60  % des salariés sont concentrés dans les établissements de plus de 10 salariés.

Autre caractéristique du secteur ? La part très faible des femmes au sein des effectifs (11 % en 2014 contre 48 % en moyenne régionale), malgré une légère progression de celle-ci entre 2009 et 2014.

A contrario, les jeunes de – de 25 ans, qui représentent 15 % des effectifs, sont plus nombreux qu’ailleurs (8  % seulement en moyenne régionale).

La part des jeunes dans l’emploi diminue cependant entre 2009 et 2014, de 15 à 11 % alors que celle des seniors augmente (de 10 à 13 %) sur cette même période.

Concernant les conditions d’emplois, la part des emplois stables (CDI et titulaires de la fonction publique) est plus faible qu’en moyenne régionale (61 % contre 71 %), du fait de la grande proportion de non-salariés (indépendants et employeurs).Enfin, point positif, on souligne une proportion très importante de temps complets (92,4 % contre 80,7 % en moyenne régionale).

De la formation à l’emploi

66 % des actifs du secteur sont soit sans diplôme, soit dotés d’un diplôme de niveau V (CAP). De fait, le BTP offre des opportunités d’emploi aux actifs sans diplôme, et notamment aux jeunes (- de 25 ans). Toutefois, il reste pour l’essentiel (42  %) constitué de diplômés de niveau V (CAP). À noter également : l’apprentissage est particulièrement développé dans le secteur (4 % contre 2 % en moyenne régionale).

Et demain ?

En crise depuis plusieurs années, le secteur du BTP connaît d’importantes difficultés tout en restant l’un des premiers employeurs de la région.

Les nouvelles fonctionnalités du bâtiment associées aux exigences environnementales devraient toutefois continuer d’ouvrir de belles opportunités aux jeunes à l’horizon 2030. Ainsi, en fonction du contexte économique, le secteur du BTP pourrait créer, à l’échelle nationale, entre 187 000 (scénario défavorable) et 322 000 emplois (scénario favorable). Au niveau régional, les départs en fin de carrière seront très nombreux d’ici 10 ans. Toutefois, si l’emploi devait continuer à baisser, tous ne seraient pas remplacés.

Ainsi, les créations d’emplois attendus à l’horizon 2022 pour les trois premiers métiers du secteur sont hétérogènes : modérées du côté des maçons, faibles pour ce qui concerne les ouvriers non qualifiés du gros œuvre du bâtiment ; seul le métier d’ouvrier qualifié de la peinture et de la finition du bâtiment devrait offrir de belles perspectives de recrutement.

Sophie Salvadori, rédactrice Onisep Occitanie

Les métiers les plus représentés dans le secteur en Occitanie

  • Maçons
  • Ouvriers qualifiés de la peinture et de la finition du bâtiment
  • Ouvriers non qualifiés du gros-œuvre du bâtiment
  • Électriciens du bâtiment
  • Plombiers, chauffagistes
Source: http://www.onisep.fr/Pres-de-chez-vous/Occitanie/Montpellier/Secondes2018-2019/J-explore-le-monde-economique-et-professionnel/Batiment-et-travaux-publics-ca-reprend-des-couleurs
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O

Enseignement et formation, des places à prendre

Le secteur de l’enseignement est passionnant pour tous ceux qui aiment transmettre leurs savoirs, expliquer et voir les autres progresser. Et si c’est l’univers de l’école et le contact avec la jeunesse qui vous séduit, sachez que de nombreux professionnels collaborent au sein d’un même établissement pour garantir son bon fonctionnement.

enseignement

Le secteur de l’enseignement et de la formation est porteur en Occitanie, en particulier pour les futurs professeurs. Attention toutefois : disponibilité, patience  et  pédagogie sont de rigueur !

CHIFFRES CLÉS EN OCCITANIE

5e secteur employeur

23 539 établissements

66 % d’emplois féminins

75 % d’emplois en CDI
167 260 emplois

L’ÉDUCATION NATIONALE, PRINCIPAL EMPLOYEUR

Relativement important en Occitanie, le secteur de l’enseignement concentre 167 260 actifs soit 7,7 % de l’emploi total en région.

L’emploi salarié, qui concerne 95,5 % des actifs du secteur, reste stable sur l’ensemble de la période 2002-2016 (+ 1,75 %). L’éducation nationale demeure, très largement en tête, le principal employeur.

On observe cependant, sur la période récente 2016-2017, une forte progression (+ 5 %) des effectifs salariés du secteur privé.

À noter parmi les caractéristiques du secteur, le taux très important d’emploi féminin (66 % contre 48% en moyenne régionale), et tout particulièrement sur les deux premiers métiers du secteur : 61,2 % des postes d’enseignant du secondaire et 80,9 % de ceux de professeurs des écoles sont en effet occupés par des femmes !

Les emplois du secteur sont plutôt stables, plus de trois emplois sur quatre étant à durée indéterminée (CDI ou titulaire de la fonction publique). Le recours au temps partiel est en revanche légèrement supérieur dans le secteur (25 % des emplois du secteur, contre 19 % en moyenne régionale).

DE LA FORMATION À L’EMPLOI

67 % des actifs en emploi ont un diplôme supérieur contre 19 % seulement dans l’ensemble de l’emploi régional.

De fait, le secteur offre relativement moins d’opportunités d’emplois aux jeunes de – de 25 ans sans diplôme ou ne possédant qu’un premier niveau de qualification, que les autres secteurs. Ainsi, ils ne représentent que 28 % des actifs de cette tranche d’âge (contre 40 % en moyenne régionale).

La majorité des actifs (45 %) dans le secteur sont des professions intermédiaires (26 % tous secteurs confondus).

ET DEMAIN ?

Au niveau national, le secteur serait porteur d’emplois et devrait générer entre 140 000 et 173 000 emplois supplémentaires d’ici 2030. En particulier, l’emploi public enseignant devrait cesser de s’éroder avec des créations de postes pour la première fois en six ans à la rentrée 2013 (et l’objectif de 60 000 créations de postes durant le quinquennat actuel). En tous cas, d’importants besoins d’encadrement demeurent dans l’enseignement préscolaire, primaire et supérieur et l’emploi dans le secteur pourrait croître également sensiblement sous l’impulsion du développement de l’emploi privé et associatif au cours des prochaines décennies.

En Occitanie, bien que l’emploi salarié se soit stabilisé au cours des dernières années, les besoins en recrutements liés aux importants départs en fin de carrière attendus, devraient offrir de belles opportunités, en particulier aux futurs professeurs des écoles et du secondaire.

Audrey Coster, rédactrice Onisep Occitanie

LES MÉTIERS LES PLUS REPRÉSENTÉS DANS LE SECTEUR EN OCCITANIE

  • Professeurs du secondaire
  • Professeurs des écoles
  • Agents d’entretien de locaux
  • Formateurs
  • Surveillants d’établissements scolaires
Source: http://www.onisep.fr/Pres-de-chez-vous/Occitanie/Montpellier/Secondes2018-2019/J-explore-le-monde-economique-et-professionnel/Enseignement-et-formation-des-places-a-prendre
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O

Médical/paramédical, un secteur en pleine santé !

Votre vocation est de soigner ? Vous avez le sens du contact et aimez-vous occuper d’autrui ? Alors le secteur médical/paramédical vous offre de belles perspectives de carrière.

médical

Avec de nombreux départs à la retraite attendus, associés à une population vieillissante, le secteur du médical/paramédical est un secteur pourvoyeurs d’emplois en Occitanie. Encore faut-il aimer les études, avoir une excellente résistance physique et psychique, être capable d’affronter la souffrance et d’assumer des journées de travail qui peuvent être longues et éprouvantes.

CHIFFRES CLÉS EN OCCITANIE

4e secteur employeur

55 507 établissements

74 % d’emplois féminins

66 % d’emplois en CDI
171512 emplois

UN SECTEUR VIEILLISSANT

Le secteur de la santé est particulièrement important en région Occitanie ; avec 171 512 actifs, il représente en effet 7,9 % de l’emploi régional total. L’emploi salarié (76 %) a ainsi enregistré une progression de 16 % en région entre 2002 et 2016. De plus, depuis 2016, le secteur est resté créateur d’emplois, au moins en ce qui concerne l’emploi salarié privé (+ 1 %).

À noter toutefois que ce secteur doit faire face à un important vieillissement de ses actifs avec 19 %  de seniors (55 ans et +), part qui continue de progresser entre 2009 et 2014, et seulement 5 % de jeunes (- de 25 ans).

Autres caractéristiques à souligner : un poids important des non-salariés (23,7 % des effectifs contre 15,5 % en moyenne dans les autres secteurs ; 17 % d’indépendants ; 6 % d’employeurs) et un taux de féminisation particulièrement élevé : près de trois quarts des emplois (74 %) sont occupés par des femmes !

Enfin, les conditions d’emploi peuvent être qualifiées de stables, avec près de 80 % de temps complets et 66 % des actifs en CDI ou titulaires de la fonction publique.

DE LA FORMATION À L’EMPLOI

Le secteur offre peu d’opportunités d’emplois pour les non diplômés (seuls 7 % des actifs n’ont pas de diplôme ou de formation qualifiante). 77 % des actifs possèdent, a minima, un diplôme de niveau IV (bac ou plus). Les jeunes de – de 25 ans sont plus nombreux à détenir un diplôme supérieur dans le secteur (59 %) que l’ensemble des secteurs en région (28 %).

ET DEMAIN ?

À l’échelle nationale, le secteur sera porteur d’emplois à moyen/long terme, avec un potentiel de créations situé entre 111 000 et 134 000 emplois d’ici 2030. Dans les années à venir, le secteur devrait cependant être particulièrement marqué par la tension entre d’une part la politique de maîtrise des dépenses de fonctionnement de l’État et d’autre part, la montée en puissance des besoins de soins de santé liés à une population vieillissante.

Dans ce contexte de rationalisation des dépenses publiques, le poids du secteur privé dans le domaine de la santé pourrait croître au cours des prochaines années.

Au niveau régional, les besoins en recrutement devraient se maintenir, alimentés par les départs en fin de carrière très importants associés à une dynamique de création d’emploi favorable. En particulier, les métiers d’aides-soignants et infirmiers, qui occupent respectivement le 3e et 4e rang en nombre d’emplois tous secteurs confondus, devraient offrir de très belles perspectives d’emplois à l’horizon 2022.

À noter que ces deux métiers, et plus particulièrement celui d’aide-soignant, s’exercent également dans le secteur social et médico-social.

Audrey Coster, rédactrice Onisep Occitanie

Source: http://www.onisep.fr/Pres-de-chez-vous/Occitanie/Montpellier/Secondes2018-2019/J-explore-le-monde-economique-et-professionnel/Medical-paramedical-un-secteur-en-pleine-sante
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O