Face à la Mer avec le CNL

Face à la Mer avec le CNL device height
maximum-scale = 1.0 retains dimensions instead of zooming in if page width <!–

–><!—->
<!–

–><!– –><!—-><!—->

Et si vous releviez le défi de la traversée sur les plus belles mers du globe aux côtés de pirates, de marins ou de gardiens de phares ?

Pour ce faire, le CNL a sélectionné pour vous 10 livres prêts à prendre le large à vos côtés :

  • La nuit, la mer n’est qu’un bruit Tout oppose Maud et Tim. Ils forment pourtant un couple dont la solidité repose sur leurs passions communes : leur fille Catherine et la navigation. Lorsqu’une terrible tragédie les frappe, chacun réagit à sa manière. Il se réfugie chez ses parents, elle décide de réaliser leur vieux rêve : traverser l’océan. La réponse d’une femme impénétrable à l’appel du large. Andrew Miller, traduit par David Tuaillon, Piranha.
  • L’homme aux bras de mer, itinéraire d’un pirate somalienLe parcours mêlant réalité et fiction de Mohamed M., ancien pêcheur somalien devenu pirate, qui est accusé avec ses compagnons de détournement de navire par violence, arrestation, enlèvement et séquestration en bande organisée. Il est le seul parmi ses camarades à parler en français et à comparaître libre. Comment en est-il arrivé là ? BD de Thomas Azuélos et Simon Rochepeau, Futuropolis.
  • La loi de la mer « Le ciel si proche qu’il vous tombe presque sur les épaules. La voix omniprésente du vent. La lumière qui frappe de partout. Et devant les yeux, toujours, la mer, éternelle couronne de joie et d’épines. Les éléments s’abattent sur l’île sans rien qui les arrête. Pas de refuge. On y est transpercé, traversé par la lumière et le vent. Sans défense. » Davide Enia, traduit par Françoise Brun, Albin Michel.
  • Face au vent Dans la famille Johannssen, le grand-père dessine les voiliers, le père les construit, la mère étudie leur trajectoire. Le dimanche est synonyme de sortie en mer. Ruby, la cadette, écoute à peine : elle semble commander au vent. Lorsqu’elle décide d’abandonner une carrière de championne, la famille s’éparpille. Douze ans plus tard, une course sera l’occasion de retrouvailles attendues et risquées. Jim Lynch, traduit par Jean Esch, Gallmeister.
  • EmbarquéAprès avoir côtoyé des recrues de la marine nationale, sur la Jeanne d’Arc notamment, Christian Cailleaux s’est interrogé sur les motivations des jeunes engagés d’aujourd’hui. Il les a suivis à l’école des Mousses au centre d’instruction navale de Brest, mais aussi en mer à bord de la frégate Floréal et même sous la mer, dans un sous-marin à propulsion nucléaire.

    BD de Christian Cailleaux, Futuropolis.
  • Une mer jalouséeComment disait-on le droit sur les mers à l’époque moderne ? De la mer Adriatique aux mers du Levant, une mer jalousée s’appuie sur une centaine de textes imprimés à propos de la domination des mers au XVIIIème siècle, en les croisant avec des libelles manuscrits, des atlas, des cartes, des traités, des gravures, afin de brosser le portrait d’une mer au statut disputé et incertain. Guillaume Calafait, Le Seuil.
  • Le passage Carlo reçoit un appel de son père, qu’il n’a pas vu depuis treize ans. Ce dernier lui demande de l’aider à convoyer un bateau jusqu’au Canada, avec un arrêt le long du légendaire Passage du Nord-Ouest, entre l’Atlantique et le Pacifique. Carlo, qui n’est pas monté sur un bateau depuis des années, décide finalement d’y aller. Pietro Grossi, avec l’expérience de ceux qui ont grandi sur la mer, nous embarque pour une grande traversée. Traduit par Nathalie Bauer, Liana Levi.
  • Le bateau-usineLe Bateau-usine nous plonge en pleine mer d’Okhotsk, zone de conflit entre la Russie et le Japon. Nous sommes à bord d’un bateau de pêche, où le crabe, produit de luxe destiné à l’exportation, est conditionné en boîtes de conserve. Les marins travaillent dans des conditions misérables et subissent la maltraitance du représentant de l’entreprise à la tête de l’usine. Un sentiment de révolte gronde. Un roman culte de Kobayashi Takiji, traduit par E. Lesigne-Audoly, Allia.
  • Une vie entre deux océansLibéré de l’horreur des tranchées, Tom Sherbourne, de retour en Australie, devient gardien de phare sur l’île de Janus, sauvage et reculée. À l’abri du tumulte, il coule des jours heureux avec sa femme Isabel ; un bonheur contrarié par l’impossibilité d’avoir un enfant. Jusqu’au jour où un cannot s’échoue sur le rivage, abritant à son bord un bébé sain et sauf. Un premier roman de Margot Stedman plébiscité dans le monde entier. Traduit par Anne Wicke, Stock.
  • En mer, En vers Une reprise dans une forme poétique d’oeuvres de Guy de Maupassant, Jules Verne et Arthur Rimbaud, ayant toutes la mer comme sujet principal. En mer, Le chancellor et Le bateau ivre. Sylvie Nève, Les Contemporains favoris.

Savez-vous comment trouver tous ces livres près de chez vous ?

Les réseaux des librairies indépendantes proposent l’achat de livres dans le respect des mesures sanitaires en vigueur, en livraison ou à venir chercher.

N’hésitez pas à consulter le catalogue des livres aidés à la publication et à la traduction par le CNL, avec pas moins 28 000 titres sont à votre disposition pour vous aider à constituer votre liste de lecture…

En savoir plus…