« Handichien » et chien « guide d’aveugle » des rôles bien distincts

« Handichien » et chien « guide d’aveugle » des rôles bien distincts device height
maximum-scale = 1.0 retains dimensions instead of zooming in if page width <!–

–><!—->
<!–

–><!– –><!—-><!—->

Le chien guide d’aveugle joue un rôle essentiel auprès d’une personne déficiente visuelle mais auparavant le chien est éduqué pour répondre au mieux à ses futures missions en apprenant notamment à :

  • contourner un obstacle ;
  • indiquer la présence d’un tourniquet dans les transports ;
  • s’arrêter devant un passage piéton…

C’est dès l’âge de 2 mois 1/2 jusqu’à ses 12 mois que le chien appelé à devenir guide d’aveugle grandit en famille d’accueil ; ainsi Claire, accueillante et étudiante à l’École vétérinaire de Maison Alfort explique :

« Nestea, chienne beauceron croisé labrador de dix mois, m’accompagne partout dans mes déplacements : dans les transports, au cinéma et même à l’école », en ce moment, je lui apprends à prendre les escalators sans avoir peur ; mais je veille aussi à dégager des moments de détente pour qu’elle puisse courir librement, c’est primordial pour son bien-être qu’elle ait du temps de loisir ». Nestea poursuivra bientôt sa formation auprès d’un éducateur spécialisé avant d’être confiée à une personne déficiente visuelle.

En ce qui concerne les handichiens, leur rôle comporte deux missions principales remplir auprès de leur maître :

  • favoriser son autonomie ;
  • veiller à son bien-être.

Isabelle Durand, déléguée aux Familles d’accueil de l’association handi’chiens précise qu’il existe différentes catégories de missions pour différents handichiens :

  • certains aident les personnes à mobilité réduite dans leur quotidien ;
  • d’autres stimulent le développement cognitif des enfants souffrants de trisomie, de troubles autistiques ou polyhandicapés ;
  • des chiens ont un rôle daccompagnement social, ils sont alors confiés à des professionnels de santé qui travaillent auprès de personnes âgées dépendantes, souffrant d’Alzheimer par exemple ;
  • enfin, des chiens d’alerte sont à même de détecter les crises d’épilepsie.

Pour devenir handichiens, les chiens suivent une formation en deux temps : « les labradors et goldens retrievers restent 16 mois en famille d’accueil, puis six mois à l’école ».

L’association handi’chiens a ainsi pu former et confier 2 000 handichiens en trente ans grâce à cette formation très complète.

Pour récapituler, un chien :

  • « chien guide d’aveugle » accompagne les personnes atteintes de déficience visuelle dans leur vie quotidienne ;
  • « handichien », aide les personnes atteintes d’autres handicaps et/ou troubles que celui la déficience visuelle.

En savoir plus…