Contrôle des denrées végétales destinées aux personnes vegans, végétariens et végétaliens

Contrôle des denrées végétales destinées aux personnes vegans, végétariens et végétaliens device height
maximum-scale = 1.0 retains dimensions instead of zooming in if page width <!–

–><!—->
<!–

–><!– –><!—-><!—->

Pour satisfaire la demande des consommateurs de plus en plus nombreux à désirer réduire – voire de stopper- leur consommation de produits d’origine animale, de nouvelles gammes de produits de composition végétale a été produite par les industriels.

Connaissez-vous les particularités entre les différents régimes alimentaires de composition végétale ?

  • le végétarisme, est une alimentation qui exclut uniquement les produits issus d’animaux morts ;
  • le végétalisme est un régime alimentaire qui ne comporte que des aliments issus du monde végétal ;
  • le veganisme peut être qualifié de mode de vie, dépassant le seul domaine de l’alimentation, basé sur le refus de ce qui est qualifié d’exploitation animale, les vegans ont une alimentation végétalienne.

C’est pourquoi, dans le cadre de sa mission de protection du consommateur, la DGCCRF a mené une enquête sur ces nouveaux et nombreux produits afin :

  • de vérifier le respect des règles d’étiquetage, de présentation des denrées, de composition et de caractéristiques nutritionnelles ;
  • d’acquérir une vision claire du marché ;
  • de rappeler la réglementation aux opérateurs.

Ce sont donc au total 374 établissements qui ont été visités, principalement au stade de la distribution, grande et moyenne surface et commerces de détail et saisonniers ainsi que des producteurs locaux identifiés qui ont été contrôlés.br />

Cette enquête a ainsi permis d’établir un état des lieux des pratiques commerciales observées, étiquetage, présentation, prix mais aussi de pouvoir étudier la composition de ces denrées ; il a pu être également relevé que :

  • les prix concernant ces denrées pouvaient parfois être 2 à 4 fois plus élevé que celui de leurs équivalents d’origine animale ;
  • certains produits, tout en affirmant leur composition végétale, cultivaient souvent l’ambiguïté avec ceux d’origine animale qu’ils visaient à remplacer en utilisant des dénominations de vente ou des allégations empruntées au registre de la cuisine traditionnelle.

Enfin, la DGCCRF fait état d’un usage de dénominations de vente et de présentation qui peuvent tromper le consommateur lors de leur achat en raison de des dénominations puisées dans le registre des produits d’origine animale pour désigner des denrées qui revendiquent une composition exclusivement végétale.

En savoir encore plus…