Journée mondiale sans téléphone portable – sécurité routière

Journée mondiale sans téléphone portable – sécurité routière device height
maximum-scale = 1.0 retains dimensions instead of zooming in if page width <!–

–><!—->
<!–

–><!– –><!—-><!—->

« Téléphoner, lire ou écrire un sms, un mail, regarder une notification… Des gestes qui se banalisent même au volant ? »

Selon le baromètre 2019 fondation Maif et IFSTTAR – Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux, en 2019, un Français sur deux déclarait utiliser son téléphone en conduisant : un chiffre inquiétant au regard des risques encourus : lire un message, par exemple, multiplie par 23 le risque d’accident  ; cette attitude semble pourtant devenir une habitude puisque déjà 46% d’entre eux ont répondu positivement à cette question en 2018.

Connaissez-vous l’application « Mode Conduite » ?

Disponible gratuitement sur Android, cette application bloque pendant le trajet les appels, les notifications et envoie automatiquement un message aux personnes qui tentent de joindre l’automobiliste :

  • avec un IPhone, activer la fonctionnalité « Ne pas déranger en voiture »permet au téléphone de détecter une situation de conduite et de bloquer les notifications ;
  • sous Windows Phone, un mode conduite peut aussi être activé.

Il est également possible de choisir parmi les autres possibilités plus ou moins radicales :

  • éteindre le téléphone avant de prendre le volant ;
  • le placer hors d’atteinte comme dans le coffre ;
  • faire appel à son passager pour prendre la communication ou répondre aux messages.
  • choisir de marquer une pause dans un lieu approprié et sécurisé pour consulter son téléphone.

Venez découvrir les réponses apportées par Laurent Karila, psychiatre à l’hôpital Paul Brousse, spécialiste dans l’addictologie, porte-parole de l’association SOS Addictions et auteur de L’alcoolisme au féminin – Leduc.s Éditions aux 3 questions clés ci-dessous :

  • Peut-on parler d’addiction au téléphone portable ?
  • Les Français sont souvent conscients du danger que représente l’utilisation du téléphone au volant, comment expliquer qu’ils utilisent quand même ?
  • Quelles sont les solutions pour les dissuader d’utiliser leur téléphone au volant ?

Cette journée est l’occasion également de rappeler en chiffre :

  • qu’une communication téléphonique multiplie par 3 le risque d’accident matériel ou corporel ;
  • que lire un message en conduisant multiplie le risque d’accident par 23 ;
  • que près d’un accident corporel de la route sur 10 serait lié à l’utilisation du téléphone en conduisant – « Téléphone et sécurité routière, expertise collective » – Ifsttar-Inserm – avril 2011 ;
  • que plus de 400 000 infractions ont été constatées en 2018 concernant l’utilisation du téléphone ou d’une oreillette au volant – Fichier des infractions au code de la route, bilan statistique 2018, ONISR, 2019 ;
  • que 6,4% des conducteurs de véhicules de tourisme utilisent un téléphone tenu en main ou à l’oreille d’après les observations des véhicules en circulation de jour – Observatoire des comportements, résultats de l’année 2018, ONISR, 2019.

Enfin, en manquez pas le nouveau film de sensibilisation « Léa » , Léa a 8 ans et remercie Yanis d’avoir résisté à la tentation de décrocher son téléphone alors qu’elle traversait la route pour se rendre à l’école lui permettant ainsi de vivre, et de grandir.

En savoir plus…