Journée mondiale du sida, intensifier les dépistages

Journée mondiale du sida, intensifier les dépistages<!– –><!—-><!– –><!– –> //
<!—-><!—->

A cette occasion, Santé publique France vous invite à consulter les données actualisées du VIH/sida et leur évolution à l’échelle régionale ainsi que les données sur les IST :

  • les données actualisées 2018 sur les découvertes de séropositivité VIH et diagnostics de sida ainsi que leur évolution à l’échelle de chaque région ;

  • les données actualisées 2018 sur les infections sexuellement transmissibles (IST) bactériennes ;

  • un numéro du BEH consacré au dépistage du VIH et des autres IST.

Les données issues de ces publications démontre l’importance d’intensifier le dépistage du VIH et des autres IST tant pour faire infléchir les courbes d’incidence et de diagnostic concernant :

Santé publique France vous informe notamment qu’en 2018 :

  • 5,8 millions de sérologies VIH ont été réalisées par les laboratoires de biologie médicale, nombre qui augmente progressivement depuis 2013 ;
  • environ 6 200 personnes ont découvert leur séropositivité VIH, soit une diminution par rapport à 2017 (-7%), après plusieurs années de stabilité ;
  • parmi les personnes ayant découvert leur séropositivité, 56% ont été contaminées par rapports hétérosexuels, 40% lors de rapports entre hommes et 2% par usage de drogues injectables ;
  • une diminution du nombre de découvertes de séropositivité est observée depuis plusieurs années chez les hommes ayant des rapports sexuels avec les hommes (HSH) nés en France et chez les hommes hétérosexuels qu’ils soient nés en France ou à l’étranger ; une diminution est également observée chez les femmes hétérosexuelles nées en France
  • aucune diminution n’est observée chez les HSH nés à l’étranger et chez les femmes hétérosexuelles nées à l’étranger ;
  • plus d’un quart des personnes (environ 1 700) ont découvert leur séropositivité VIH à un stade avancé de l’infection ;
  • le dépistage du VIH doit donc être intensifié dans les populations les plus exposées au VIH, afin de réduire la proportion de personnes qui ignorent leur séropositivité et leur permettre de bénéficier d’un traitement antirétroviral ;
  • la progression des diagnostics d’infections à gonocoque (chez les HSH et les hétérosexuels) et à Chlamydia trachomatis se poursuit, dans un contexte où le dépistage de ces deux IST augmente également.

Vous pouvez également accéder à des dossiers spécifiques concernant :

De plus, Santé publique France accompagne la semaine du dépistage du VIH et des IST en région ; le ministère des Solidarités et de la Santé a souhaité cette année que chaque Agence régionale de santé – ARS puisse mettre en œuvre dans sa région une semaine de dépistage du VIH, des autres IST et des hépatites virales. 

Saviez-vous que certains territoires sont plus touchés par les découvertes de séropositivité VIH ?

Les départements français d’Amérique, la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique et en France métropolitaine, l’Ile-de-France sont également les plus concernés par les IST bactériennes.

En savoir plus…