Top 5 des softs skills que les recruteurs adorent

Cette expression anglophone, si on la traduit littéralement, signifie “compétences douces” et s’oppose aux “hard skills” autrement dit des “compétences dures”. Les soft skills correspondent aux compétences comportementales et suscitent de plus en plus d’intérêt auprès des recruteurs. Les entreprises ne s’attardent plus uniquement sur les compétences techniques (hard skills), elles mettent également l’accent sur le savoir-être et autres compétences cognitives permettant aux futurs salariés de s’adapter rapidement.

Les softs skills, une manière de se différencier des machines

Depuis quelques années, le monde des entreprises ne jure que par les soft skills. Ces dernières représentent la valeur ajoutée de l’homme face à la machine. Avec la montée en charge de l’intelligence artificielle, le monde du travail se transforme en profondeur. Il a besoin d’individus capables de traiter, de gérer, d’organiser l’information dans un contexte donné et de façon non routinière. Tout l’inverse d’une machine ! Face à ces bouleversements, les recruteurs recherchent plus que de simples exécutants, ils veulent des personnalités fortes, des salariés solidaires qui travaillent avec les autres, des personnes ayant de réelles compétences transversales. François Taddéi, dans son ouvrage “Apprendre au XXIe siècle” aborde cette question. Dans une interview, il indique que pour se différencier des machines, “il faut qu’on invente d’autres modalités d’apprentissage et qu’on développe d’autres compétences qui font de nous des êtres humains”.

Développer les softs skills : une nécessité

Être à l’écoute, savoir travailler en équipe ou encore être organisé, sont des soft skills qui nous démarquent des machines. Elles sont devenues essentielles aujourd’hui dans la société et dans le monde du travail. Comme l’explique François Taddéi, pour comprendre la complexité du monde et les problématiques actuelles, il est nécessaire de confronter son opinion, son travail à celui des autres. Conséquences : il va falloir apprendre collectivement, créer une nouvelle manière de vivre ensemble. Côté entreprises, les recruteurs plébiscitent ces compétences et sont bien conscients que les soft skills permettent une intégration réussie de nouveaux collaborateurs en entreprise.

Pourquoi certains salariés n’arrivent pas à s’intégrer ?

Les réponses des directeurs et DRH :

  • 45% mentionnent le manque d’esprit d’équipe
  • 33% parlent d’une incapacité à collaborer ou à faire preuve d’autonomie
  • 30% font référence aux mauvaises relations avec les collègues
  • 22% dénoncent un esprit fermé aux observations
    Résultats d’une enquête Robert Half, réalisée en novembre 2018, auprès des 500 directeurs généraux et DRH.

Les softs skills : indispensables pour être recruté

Les soft skills sont donc des compétences déterminantes qui jouent un rôle essentiel dans l’intégration durable dans l’emploi.
Top 5 des compétences plébiscitées par les recruteurs :

1/ L’autonomie

Vous avez été embauché, car vous avez des compétences spécifiques et des domaines d’expertise. C’est le moment de montrer de quoi vous êtes capable ! Le recruteur attend de vous que vous preniez des initiatives et que vous arriviez à résoudre les problèmes rencontrés d’abord seul puis via l’aide d’autres experts si cela est nécessaire.

2/ La confiance en soi

Vous ne pouvez pas douter de vos compétences lorsque l’on fait appel à votre expertise. Même si vous n’avez pas la réponse dans l’instant, vous savez vous maîtriser et mettre tout en oeuvre pour trouver une solution à un problème.

3/ La gestion des émotions

Le monde de l’entreprise n’est pas un monde fun et joyeux. Il peut y avoir des tensions, des crispations. Il faut apprendre à gérer ses émotions, rester maître de soi en toutes circonstances.

4/ La gestion du temps

Il faut apprendre à gérer son temps efficacement et à hiérarchiser les tâches. Le meilleur moyen est de réaliser une tâche l’une après l’autre.

5/ Le sens du collectif

Il est essentiel de travailler avec les autres pour aller plus loin. Cela permet aussi de mobiliser les différentes compétences au sein de l’entreprises que vous pourrez utiliser ultérieurement. Effectivement, « Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin. » (Proverbe Africain)

Les soft skills ne sont pas à prendre à la légère, car même avec de solides compétences techniques, le manque de développement de vos qualités sociales peut être un réel frein à l’embauche.

Source: https://www.orientation-pour-tous.fr/actualites/actualites-nationales/article/top-5-des-softs-skills-que-les-recruteurs-adorent
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O