Ecouter et en parler avec etudiants.gouv.fr

Ecouter et en parler avec etudiants.gouv.fr

Le suicide fait l’objet d’une certaine méconnaissance voire de préjugés, c’est pourquoi etudiants.gouv.fr vous invite à faire le tour des stéréotypes pour mieux comprendre le sujet et venir ainsi plus efficacement en aide aux personnes en situation de mal-être.

A commencer par éviter de minimiser les intentions d’une personne parce que cela ne l’aide pas, même si parler du suicide ne signifie pas forcément qu’il y aura un passage à l’acte. 

Il a été observé que toutes celles et ceux qui se sont suicidés en avaient parlé avant de passer à l’acte, de tels propos sont dans tous les cas une façon de demander de l’aide.

Résultant d’un profond mal-être qui n’apparaît pas du jour au lendemain et qui s’est s’installé dans la durée, le suicide peut trouver sa source après de multiples difficultés : amoureuses, familiales, professionnelles, scolaires, estime de soi…

On peut toujours s’en sortir, à condition d’être écouté-e et accompagné-e pour remonter la pente.

Saviez-vous qu’en France, le suicide est la 2e cause de mortalité chez les 15-24 ans ?

Cela représente plus de 16% du total des décès au sein de cette tranche d’âge, soit 1 personne sur 20 tente de se suicider au cours de sa vie (estimations qui ne prennent en compte que les hospitalisations)

Ainsi une étude i-Share révèle que sur 14 722 étudiants participant à l’étude (75% de femmes âge moyen de 21 ans) :
  • entre 6% et 9% des participants déclarent avoir fait une tentative de suicide ;
  • plus d’1/5 d’entre eux a eu des pensées suicidaires dans l’année écoulée… ;
  • …dont 4% déclarent que ces pensées étaient fréquentes ;
  • la moitié de celles et ceux qui ont eu des pensées suicidaires fréquentes en ont parlé à leurs proches  ;
  • 1 /3 en a parlé à un médecin ;
  • seulement 30% ont été pris en charge.

Enfin, il est possible de trouver de l’aide gratuitement auprès du service de santé universitaire (des bilans de santé, des consultations de premier niveau – gratuites – de psychologie) mais aussi auprès de centres d’appels et de dispositifs d’écoute :

  • Le Fil Santé Jeunes, un accès gratuit à des dossiers, des enquêtes, des quiz, des forums, un chat ainsi qu’à un numéro de téléphone 0 800 235 236 anonyme et gratuit.
  • Nightline, créé par les étudiants et pour les étudiants en partenariat notamment avec le Crous de Paris et Sorbonne Université, le service Nightline propose un service d’écoute, de soutien et d’informations pour les étudiants. Les étudiants bénévoles de Nightline vous accueillent, tous les soirs au bout du fil (de 21h à 02h30), avec bienveillance, et en toute confidentialité pour vous accompagner et vous soutenir dans les moments difficiles.
  • La chaîne YouTube Le PsyLab où les auteurs ont trouvé les mots et le style adéquats pour sensibiliser, en apprendre davantage sur le suicide et sa prévention, sans être rébarbatifs ni pour autant survoler leur sujet.
  • « Qu’aurais-tu fait à ma place ? » une mini-série proposée par i-Share se mettre dans la peau d’un-e étudiant-e, en immersion dans leur quotidien.

En savoir davantage…

Source: http://www.jeunes.gouv.fr/actualites/agenda/article/ecouter-et-en-parler-avec
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O