Parcoursup : 57 % des candidats sont stressés par la procédure

INFO LE FIGARO – Dans un sondage effectué par le Figaro Étudiant, 57 % des lycéens se disent stressés par la procédure Parcoursup. La majeure partie d’entre eux pensent tout de même qu’ils obtiendront leur premier vœu.

Aujourd’hui, ce sont 800 000 élèves de terminale ou bacheliers de l’an dernier qui vont pouvoir s’inscrire sur le site Parcoursup afin de postuler dans l’enseignement supérieur. Ils peuvent consulter plus de 14 000 formations, et formuler leurs vœux. Un rendez-vous annuel très attendu.

» DOSSIER – Parcoursup 2019: mode d’emploi, dates inscriptions…toutes les infos!

Qu’en pensent parents et lycéens? Le Figaro Étudiant publie aujourd’hui un sondage réalisé auprès de 690 lycéens parents et étudiants afin de connaître leurs sentiments à propos de la plateforme.

Un manque d’accompagnement mais une relative sérénité

Premier constat, le ministère de l’Enseignement supérieur devra faire quelques efforts en matière de pédagogie. Car à la question: Parcoursup vous paraît-il simple? 54,05 % ont répondu «pas du tout» et «pas vraiment». Rien de surprenant tant ce site rénové l’an dernier a fait couler d’encre. Et un effort est attendu du côté des centres d’orientation et des enseignants. Un manque d’accompagnement du personnel pédagogique est relevé par 52,29 % des lycéens et des étudiants. Et 51,78 % des parents estiment que leurs enfants ne sont pas suffisamment accompagnés dans leur orientation.

S’ils ne sont pas sûrs de bien comprendre la procédure, et se sentent mal accompagnés, les lycéens sont à l’inverse assez sûrs (55,14 %) des vœux qu’ils souhaitent demander. Ils sont même assez optimistes sur les résultats de leurs demandes. Ainsi, à la question, «Pensez-vous que vous obtiendrez votre 1er vœu?», 57, 33 % répondent «certainement» ou «probablement».

57 % des candidats sont stressés par la procédure

Si cette année a vu arriver de nouvelles formations sur la plateforme, toutes n’y sont pas encore à l’instar de Dauphine, de Sciences Po, ou des écoles d’art et des écoles de commerce. Ce qui explique sans doute, que 49,89 % des sondés envisagent de postuler à des formations hors Parcoursup. Toutes ces écoles devraient y figurer l’an prochain selon le souhait du ministère.

Il reste un gros stress partagé par un parent et un lycéen sur deux. Selon ce même sondage, 57 % des lycéens et étudiants se disent stressés, et 53 % sont inquiets. Ce qui est somme tout logique, vu l’enjeu de cette plateforme pour leur avenir immédiat. Toutefois, l’été infernal durant lequel des milliers de lycéens ont attendu rivés à leur ordinateur jusqu’à fin août qu’une place se libère ne devrait plus se reproduire. Cette année, le calendrier a été resserré, avec la fin de la dernière phase fixée au 19 juillet au lieu de fin août l’an dernier.

Source: http://etudiant.lefigaro.fr/article/parcoursup-57-des-candidats-sont-stresses-par-la-procedure_f65e3fa8-1d83-11e9-b673-4d4f5219ba72/
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O