Comment devenir trader après une école d’ingénieurs

Les compétences en maths des ingénieurs sont très appréciées dans les salles de marché. Les écoles d’ingénieurs et de commerce proposent des doubles diplômes qui permettent de prendre rapidement des responsabilités.

Pour commencer, l’école d’ingénieurs est un bon début. «Il faut un solide bagage en maths, en probabilités et en statistiques. Car la matière première de ce métier est la donnée, la variation, l’indicateur, le quantitatif», souligne Jean-David Fermanian, coresponsable des enseignements en finance et gestion des risques à l’Ensae ParisTech. Parmi les qualités premières requises selon lui: la capacité d’analyse, la rigueur et une solide culture scientifique.
» LIRE AUSSI – Quel diplôme pour travailler dans la finance?

Une spécialisation en finance

Première option: vous avez intégré une école d’ingénieurs avec une spécialité en finance. C’est le cas de grandes écoles comme Polytechnique, CentraleSupélec, les Ponts ParisTech, l’Ensta ParisTech ou encore l’Ensae ParisTech, mais aussi d’établissements plus spécialisés, comme l’Esilv.

C’est là que Martin a étudié, en filière «ingénierie financière». Depuis 2016, il travaille dans la société de gestion de portefeuille à la Banque de France.«Mon stage de fin d’études s’est transformé en CDI. J’ai tout de suite eu des responsabilités dans la salle de marché», raconte-t-il. Sa mission: dégager un rendement sur son portefeuille. «Ce que j’ai appris à l’école me sert quotidiennement, notamment en informatique, car cela me permet notamment de développer mes propres programmes.»

Autre parcours, même finalité. Réda travaille pour une grande société de Bourse aux Pays-Bas, après être passé par les Ponts ParisTech. Son école d’ingénieurs lui a proposé un double diplôme de maths-finance avec l’université de Marne-la-Vallée. «Ma formation était déjà spécialisée, je n’ai pas eu besoin d’un mastère spécialisé supplémentaire pour trouver du travail. Mon conseil: faire des stages dans le milieu, même si c’est difficile. Et viser la meilleure école possible, car cela peut faire la différence.»

Une double compétence

Seconde option: vous êtes dans une école d’ingénieurs sans majeure en finance. Une année supplémentaire sous la forme d’un mastère spécialisé en finance peut être une bonne option. C’est ce que propose l’ESCP Europe, l’Ensae ParisTech, CentraleSupélec, Audencia et l’EM Lyon. Comptez entre 15 et 30 000 euros l’année. Pensez aussi aux universités (IAE, Sorbonne Université, Assas…), nettement plus abordables (243 € l’année) ou Dauphine (entre 243 € et 6 350 €). «Compléter sa formation par un troisième cycle en finance est un atout majeur.

» LIRE AUSSI – Écoles de commerce: découvrez le classement du Figaro

Face à nos clients, nous avons une approche intégrée: il faut être polyvalent et pouvoir tout gérer du back-office à la vente, en passant par le trading», estime Anne-Catherine Ropers, DRH de la banque de financement et d’investissement du groupe Société générale. Mais au-delà du diplôme, la personnalité a son importance. «Il faut avoir aussi le sens des responsabilités, de l’éthique, l’innovation, la coopération, l’esprit d’équipe, la confiance en soi, la gestion du stress et l’humilité», cite la DRH. Des qualités, qui, ajoutées au bon diplôme, vous ouvriront les portes des salles de marché.

Source: http://etudiant.lefigaro.fr/article/comment-devenir-trader-apres-une-ecole-d-ingenieurs_be89be0e-02df-11e9-8c1f-c646e1e6011e/
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O