Etudes de santé: la réforme de la première année précisée «d’ici fin novembre»

Réunies ce vendredi après-midi, les ministres Agnès Buzyn et Frédérique Vidal ont précisé que la concertation autour de la première année d’études de santé s’achèvera d’ici un mois et demi.

La réforme de la première année des études de santé, annoncée mi-septembre par Emmanuel Macron, fera l’objet d’une concertation devant déboucher «d’ici la fin du mois de novembre» sur un «scénario opérationnel» pour une mise en œuvre à la rentrée 2019, ont indiqué vendredi les ministres de la Santé et de l’Enseignement supérieur.

» LIRE AUSSI – Fin du numerus clausus en médecine: «Il n’y a pas de place pour tout le monde»

Un mois après que le chef de l’État a promis d’abroger la première année commune aux études de santé (Paces) et le «numerus clausus», qui fait office de quota d’admission en deuxième année de médecine, dentaire, pharmacie et maïeutique (sage-femme), «le groupe de travail relatif à la mise en œuvre de (leur) suppression» a tenu sa première réunion, précisent les ministres Agnès Buzyn et Frédérique Vidal dans un communiqué.

«Scénario opérationnel» pour la rentrée 2019

Piloté par le Pr Jean-Paul Saint-André, ancien président de l’université d’Angers, et incluant «l’ensemble des acteurs des formations de santé», ce groupe devra «présenter une proposition d’organisation d’ici la fin du mois de novembre» et «proposer un scénario opérationnel, permettant une mise en œuvre (…) pour l’année universitaire 2019-2020».

Le cursus qui remplacera la Paces devra à la fois prévoir «un cadre national garantissant l’équité de traitement de tous sur le territoire» et «une place importante donnée à l’autonomie de chaque établissement», ont précisé les ministres.

Source: http://etudiant.lefigaro.fr/article/etudes-de-sante-la-reforme-de-la-premiere-annee-precisee-d-ici-fin-novembre-_54ca212a-ce41-11e8-896c-7d05c73a49da/
Dans l’Hérault, CAMINA vous guide dans votre orientation scolaire, universitaire et professionnelle
CAMINA utilise la méthode MENTAL’O