J’ai besoin d’une aide financière pour partir en vacances ?

Aides financières<!– –><!—-><!– –><!– –> //
<!—-><!—->

Pourtant, 2 millions d’enfants et de jeunes ne partent jamais en vacances, essentiellement en raison du coût des séjours.

Quelles sont ces aides ?

  • La Caisse d’allocations familiales (CAF) soutient les familles allocataires, en majorité les familles nombreuses ou monoparentales, en leur attribuant des bons vacances qui participent aux dépenses liées aux séjours de vacances.
  • Les entreprises, y compris celles de moins de 50 salariés, participent au départ en vacances du plus grand nombre par le biais de l’Agence nationale pour les chèques-vacances (ANCV). Une prestation d’aide aux loisirs et aux vacances, sous la forme de chèques-vacances nominatifs de 10 et 20 euros, utilisables dans plus de 160 000 points d’accueil en France (métropole et outre-mer) et dans les pays membres de l’Union européenne, permet de financer les services de vacances ainsi qu’un large éventail d’activités culturelles et de loisirs. Ils ne peuvent pas servir à l’achat de biens de consommation.

Chiffres clés du chèque-vacances : le montant moyen des chèques-vacances, 380 euros, constitue une incitation suffisante pour que 90 % des bénéficiaires partent en vacances ou en court séjour dans l’année.

  • Les comités d’entreprises et de nombreuses associations caritatives proposent des dispositifs pour aider le départ en vacances des salariés et favoriser celui des plus jeunes.
  • La SNCF, en plus des tarifications pour les groupes de jeunes proposées durant chaque période de vacances, complète son action avec la « carte Familles nombreuses » et la « carte Enfant Famille ». Cette dernière permet aux familles avec 1 ou 2 enfants à charge de moins de 18 ans de bénéficier, elles aussi, de réductions.